Revue de Curiosités #20

Qu’est-ce qui a éveillé notre curiosité dans la presse cette semaine ?

Comment faire du Dry January un élément marketing plutôt que de pousser à une véritable déconsommation ? À lire sur Slate.

Le réchauffement climatique est de plus en plus visible dans la météo quotidienne. C’est le résultat d’une étude Suisse publiée dans Nature Climate Change :

« Ainsi, la notion de « futur » qui entoure le climat perdrait de son sens pour les auteurs de l’étude, qui estiment que la frontière entre cette notion et celle de « météorologie » s’estompe au niveau mondial. Un constat qui a de quoi étonner, alors que depuis des années, la communauté scientifique insiste sur la différence entre les deux termes : « Climate is what you expect, weather is what you get » »

À Fukushima, la zone évacuée par les humains devient un refuge pour les animaux sauvages, comme c’est le cas à Tchernobyl.

Comment un cerveau vieux de 2500 ans a-t-il pu se conserver ? Une découverte insolite qui pourrait aider la recherche sur les maladies neuro-dégénératives.

Faut-il faire la 5G ? Le Shift Project publie une tribune critique du déploiement de cette technologie.

À écouter : Vers un nouvel usage du monde ? Une histoire environnementale des idées. Avec le philosophe Pierre Charbonnier, qui défend une politisation de l’écologie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s