L’économie du savoir est-elle décarbonée ?

Une économie immatérielle fondée sur la connaissance est possible et souhaitable, selon certains économistes. Elle permettrait de réduire les dégâts causés à l’environnement, tout en maintenant la croissance économique. Face à l’urgence climatique, la théorie est séduisante. Mais tiendra-t-elle ses promesses ?